Messages 2003

Je ne comprends pas toutes ces circonvolutions, toutes ces acrobaties, tous ces graaands écarts, alors que la position en cause devrait être tellement simple, claire, limpide et nette.

Les Turcs, ce sont nos ennemis. Tous les Turcs ?! Oui, oui, c’est cela, tous les Turcs. Et pas seulement que les Turcs d’ailleurs, mais aussi tous leurs alliés.

Ce n’est manifestement pas une question de racisme. Cette notion est irrecevable, inapplicable, complètement hors de propos, dans ce sujet.

Ce n’est aucunement parce qu’ils appartiennent à une race quelconque qu’ils sont nos ennemis, pas du tout. Ils le sont, parce qu’ils nous ont attaqués et dépossédés, en premier, sans aucune raison admissible.

Quelle que soit leur race, ce n’est même pas qu’ils soient forcément mauvais. Mettons qu’ils ne le sont pas. Mettons que ce sont des gens hautement civilisés, cultivés et évolués. C’est très bien. Mais ce sont quand même nos ennemis. Parce qu’ils l’ont voulu ainsi.

Nous sommes en situation de conflit plus que séculaire, de guerre permanente, avec ces gens. Mais de guerre réelle et immédiate aussi, au sens militaire du terme, avec un cessez-le-feu toujours précaire, et ce, de tous les côtés; soit sur le front Artsakhs-Azerbaïdjan, le front Arménie-Azerbaïdjan et le front Arménie-Nakhitchévan, et pour faire bonne mesure, un blocus directement lié à la guerre, donc un blocus militaire contre l’Arménie, par la Turquie elle-même. Au sens technique même du terme, ce sont donc nos ennemis, point final. Il faut saisir cela, cette évidence fondamentale, pour pouvoir gagner, pour sortir enfin vainqueur… Tout le reste n’est que faiblesse.

Eux, ne font pas dans la dentelle, quand ils nous massacrent. Ils ne font pas des nuances, quant ils nous attaquent, nous pillent, nous violent, nous tuent…

Nous, nous parlons d’art, de tolérance, d’ouverture d’esprit… Nous mettons dix paires de gants superposés, nous émettons mille réserves, nous devons presque nous excuser, avant d’oser nous exprimer contre ceux qui, en tout temps pertinent, ont voulu – et tenté – notre extermination intégrale, qui nous ont chassés de nos terres, ont assassiné massivement une partie de notre peuple, ont volé nos biens, ont saccagé notre destin … Et qui le referaient encore, sans l’ombre d’une hésitation, si c’était à refaire. S’ils pouvaient le refaire.

Et vous vous étonnez ensuite qu’ils aient réussi à nous soumettre à un génocide…

Ça suffit, comme ça.

H.C.

16/09/2003

Messages 2019

certains détracteurs politiques du Premier Ministre actuelle de l’Arménie
font des erreurs capitales

ils l’attaquent – verbalement ou par écrit – sur ses décisions politiques 
qui visent manifestement à rassurer la Russie, car celle-ci ne lui fait pas encore confiance, cela est clair

certes, parmi ceux qui expriment lesdites critiques, il y a quelques pro-occidentaux,

mais il y a aussi un tas de personnes (politiques et commentateurs publics)  qui connaissent ou qui devraient bien connaître les enjeux, fatidiques pour l’Arménie, sur ce terrain extrêmement miné,
et qui, en conséquence, devraient non seulement se la boucler en la matière,
mais avoir la force et le courage de dire que, au moins sur ce point, 
Pashinyan a raison, Pashinyan utilise son cerveau, Pashinyan fait bien,
qu’ il démontre enfin son intelligence et son sens des responsabilités réelles,  en veillant à ne pas franchir l’ultime ligne rouge;
quitte à décevoir énormément certaines forces externes

il est donc difficile de comprendre pourquoi il y a autant de personnalités publiques qui s’en prennent ainsi, sur ce sujet spécifique, au premier Ministre de l’Arménie, joignant ainsi leur voix à celle d’un John Bolton, par exemple…

alors que ce ne sont pas les autres sujets qui manquent,
pour le critiquer 

entre le culte de la personnalité  et  la répugnance,
les Arméniens seraient bien avisés de trouver des positionnements moins extrêmes, dans leur opinion et leur positionnement à l’égard de Pashinyan et de son régime, en se rappelant que l’enjeu, ce n’est pas lui, ni sa bande
mais le pays et l’État concernés, ainsi que la destinées de tous les Arméniens du monde

pour ma part, malgré ce l’impression que d’aucune pourraient avoir,
je dose mes critiques en conséquence

en politique étrangère, Pashinyan n’a commis aucune erreur significative, n’a fait aucune gaffe irréversible

il a su résister, fort habilement, à toutes les influences, les pressions, les tentatives de manipulation

sur le plan interne cependant, jusqu’ici, il ne vaut rien

et il y là cependant un bémol important : 
il fait des choses qui, pour lui, relèveraient des affaires internes de l’Arménie,  alors qu’elles sont reliées aux rapports Arménie-Russie

l’exemple le plus flagrant cette confusion grave dans son esprit : 
les persécutions insensées contre Robert Kotcharian

et l’idiotie profonde de ces persécutions ne se rapporte pas seulement aux relations de celui-ci avec Poutine

même sans cela (car Poutine n’est pas un enfant), le traitement infligé à un combattant et commandant de guerre de la première heure en Artsakh, Premier Président de l’Artsakh libéré,  Deuxième Président de l’Arménie ayant réussi à sortir celle-ci des ténèbres des années 1990, ce comportement absurde, indigne et abject à l’encontre d’un homme, d’un chef de guerre et d’un chef d’État de cette trempe, avec un tel parcours national, cause un préjudice grave, profond et durable, à l’Arménie, à d’autres égards aussi, et ce, tant à l’interne qu’à l’externe

et tout cela, en contrepartie de quoi… ? 

l’assouvissement d’une rancune personnelle ?

le musellement par mise au cachot d’un opposant politique embêtant, 
alors qu’on détient le pouvoir à 70%, contre aucune Opposition sérieuse,
et qu’on prétend avoir fait avancer la démocratie ? 

et pourtant, on aurait dit qu’il n’a jamais peur de rien, Pashinyan…

***********

Mher Yéghyazaryan, un vétéran de la guerre, handicapé,
était en charge d’une agence d’information, HayNews.am

il a été mis en détention par le nouveau régime, avant tout procès, 
en décembre 2018

il a alors entamé une grève de la faim 
pour protester contre l’injustice dont il était victime

il en est mort, aujourd’hui

il avait 50 ans

Circulez, y’a rien à voir

***********

récapitulation sommaire :

. février 2008 : Serge Sarkissian est élu président de la République d’Arménie

. à l’interne, c’est évidemment entériné par la commission électorale et la Cour Constitutionnelle,

mais aussi et surtout, à l’externe, absolument aucune instance étatique internationale n’a jamais mis en question les résultats mêmes de cette élection (comme par exemple cela a lieu en ce moment, au Vénézuela);

pendant les 10 années suivantes, tous les gouvernements et tous les chefs d’États du monde qui ont entretenu des relations avec Serge Sarkissian l’ont fait en considérant celui-ci comme le président légitime de l’Arménie

.  Levon Der-Bedrossian conteste cependant lesdits résultats électoraux 

à ses cotés, un certain Nigol Pashinyan

ils font descendre la foule dans la rues, l’excitent et la haranguent,  

lui promettent la Lune, Mars et Saturne… le Soleil même, tiens!

.  ça tourne au coup d’État, au mouvement insurrectionnel

. à un moment donné, Der-Bedrossian annonce à la foule – en délire – que ça y est, c’est dans la poche!  car l’armée va se joindre à eux… 

LDB dit que le Général qui a rendu cela possible, c’est un certain… Manvel Grigoryan

.  le bonheur de son lieutenant Pashinyan est évidemment total, 
devant ce développement crucial…  

ça y est ! ils ont gagné ! 

Kotch est foutu!!

le Général Krikorian se joint à eux, avec les soldats !!!

allez, DOUKHOOOOOOOOOOOOOOOV !!!!

.  mais voilà,  ça part en couilles…  

ça se termine en fait, dans le feu et dans le sang, le 1 mars 2008

après de multiples avertissements graduels, sur plusieurs jours, les forces de l’ordre, elles-mêmes violemment attaquées, finissent par intervenir;

il y a de multiples blessés et 10 morts (incluant des policiers; dans les blessés graves et les morts)

Levon Der-Bedrossian est resté chez lui, bien au chaud, lors des affrontements sanglants…

mais Pashinyan est sur les barricades, en train de hurler à la foule de ne pas reculer, même lorsque la fusillade – réciproque – commence…

. contrairement à ce qu’il semblait avoir dit à LDB et Pashinyan, 
finalement, ledit général Manvel Grigoryan n’a pas bougé…

et la neutralisation de l’insurrection pour la sauvegarde de l’État est effectuée par le président sortant, Robert Kotcharian

.  Pashinyan prend la fuite, se cache un certain temps, finit par se rendre, et fait de la prison pour tout cela

.  10 ans plus tard, dès qu’il accède au pouvoir, que fait Pashinyan, manu militari ?

il met en taule le susdit Général Krikorian et Robert Kotcharian

sans aucun procès, sans même une date de prévue encore, pour un procès

. si ce n’est de la vendetta, ça, alors la Sicile n’existe pas

. mais c’est aussi une tentative de renverser les rôles – et surtout la responsabilité pour les morts et les blessés – , dans la tentative  de Coup d’État insurrectionnel de 2008…

. et c’est aussi un moyen d’éliminer de la scène publique et de l’arène politique la seule personne qui est capable de faire obstacle au plan – catastrophique – en cours, au sujet de l’Artsakh,  la seule personne qui peut compromettre le flirtage – suicidaire – de l’Arménie avec Washington

.  chapeau, Monsieur Pashinyan…  walla, chapeau…

ou plutôt : casquette Adidas, signé « doukhov! »

***********

le vrai peuple arménien se réveillera,
(probablement, in extremis, comme d’hab)
et il fera le bon choix

à défaut d’intelligence,
c’est le bon sens, voire l’instinct de conservation, 
qui nous sauverons

et nos ennemis (toujours les mêmes) perdront

cette fois-ci encore

(jusqu’à la prochaine fois)

***********

nouveau Bureau de la FRA / sous-titrage

en tant qu’ancien membre de ce parti,
permettez-moi de vous éclairer, si besoin est :

la nouvelle composition du nouveau Bureau de la FRA signifie, 
clairement et ostensiblement,
qu’absolument rien n’est changé, pour et dans ce parti

c’est le même courant dominant des 20 dernières années
qui y garde le contrôle,
sous cette direction suprême et mondiale, dont le renouvellement est à peine cosmétique
(lequel courant est d’ailleurs dans la continuité de sa période plus ancienne encore, remontant aux années 1970-90, 
abruptement cassée pour un temps par les attaques maximales, visant à anéantir le parti à tout jamais,  du premier président de l’Arménie, LTP)

Pashinyan devra donc se contenter de la tête de l’ancien président de l’Arménie,  comme trophée,
il n’aura pas obtenu le changement fondamental qu’il souhaitait, dans la FRA

il aura échoué au moins sur ce plan,

tout comme son mentor et parrain politique LTP s’y est cassé les dents

en fait, si Hrant Markarian n’avait pas dit non, dès le début de l’Assemblée Générale, et n’avait pas maintenu ce non, avec l’entêtement qui le caractérise, tout au long des délibérations, je vous assure qu’il aurait été lui-même réélu, haut la main

c’est comme ça que fonctionne ce parti, depuis 128 ans

c’est pour cela que certains l’aiment ou du moins le respectent, en dépit de tout, et que d’autres le détestent, l’exècrent et le haïssent, avec chaque fibre de leur être

il passera encore par beaucoup de changements évolutifs, à l’avenir, cela est sûr

mais jamais, lorsqu’on tentera de l’y forcer

***********

pour guérir l’Arménie de la corruption,

.  il faut éduquer 90% de sa population

il faut ainsi apprendre aux citoyens DE NE PAS DONNER des bakchichs aux fonctionnaires, et de présenter plutôt une plainte formelle lorsque cela leur est demandé, même si cela va retarder leur bignz

or, il y en a qui préfèrent eux-même avoir l’option de donner de tels pots-de-vin, qui en proposent, eux-mêmes;
par exemple, lorsque cela les fait passer avant les autres,
accélère ou améliore le traitement et le service

. ladite éducation civique va de pair avec l’éducation scolaire et académique proprement dite, laquelle est nulle, NULLE, en Arménie

. ladite éducation commence à la maison,
alors que 80% des familles sont monoparentales, ou dysfonctionnelles,
il n’y pas de valeurs – ni traditionnelles, ni autres; le vide –
il n’y a aucune autorité parentale saine,
(c’est soit le concept de l’Enfant-Roi, 
soit les taloches arbitraires, sinon encore d’autres abus moraux ou physiques)

.  les hayasdantsis de “LOS”, quand ils visitent le pays,
distribuent les bakchichs à droite et à gauche, 
à tout fonctionnaire ou préposé avec qui ils ont moindrement affaire 
(personnel de l’aéroport, banque, douanes; 
n’importe quel zig à un comptoir de service public, pour la mise en ordre de leurs affaires là-bas)
sans que quiconque le leur demande ou que cela soit nécessaire,

car cela leur permet de montrer qu’ils ont du fric (même s’ils n’en ont pas tant que ça), pour jouer au cousin d’Amérique, qui a réussi
ou encore, en tant que don de charité

.  dans le domaines des affaires, 
il y a des investisseurs qui vont dans des pays comme celui-là,
PARCE QU’ils savent que  tout y fonctionne à coup de pots-de-vin

ils comptent là-dessus

plutôt que des frais administratifs officiels,
plutôt que de payer des taxes et des impôts,
pour s’assurer des parts de marché exclusives,
il est plus avantageux, profitable et lucratif pour eux de distribuer des pots-de-vin, de donner des “commissions” clandestines, etc.

quel est la proportion d’entrepreneurs, de haut niveau économique,
qui agissent en vertu de la Morale… ?

. il faut alléger considérablement les charges fiscales, les tarifs douaniers et autres,  les frais administratifs et gouvernementaux

. il faut augmenter, de manière substantielle,
la rémunération de dizaines de milliers de fonctionnaires publics,
de haut en bas et de bas en haut

etc. etc.

ah, et aussi :
il faut anéantir 70 ans de soviétisme

Pachinian aurait dû penser à tout cela,
avant de promettre la Lune, Mars et Saturne
à un certain “peuple”, qui veut tout ça, 
plus le reste des planètes et le Soleil en prime, 
et tout de suite!

il est vrai qu’il a invoqué, textuellement, 
et je cite : sa “baguette magique”

HC

************

mais qu’est-ce qu’ils sont cons, les Arméniens

qu’est-ce qu’ils peuvent être idiots et cons,
lorsqu’ils s’y mettent…

bien sûr, je n’y échappe pas moi-même !

mais il y a quand même des degrés différents

et puis moi, au moins, j’assume

j’aurais ardemment voulu ne pas être né Arménien

je dis cela vraiment en toute sérénité
je vous assure

je me sens libéré, comme jamais

tout est devenu clair et net

limpide

merci, Pashinian!

HC

***********

deux poids, deux mesures, au Pays de l’Idiotie et de la Mauvaise Foi

hier, une rencontre de plusieurs heures a eu lieu, à huis clos,
entre les Ministres des affaires étrangères de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, 
au sujet de l’Artsakh

jusqu’à ce moment encore, le gouvernement arménien n’a rendu public aucune information moindrement substantielle, concernant ladite rencontre

un vague communiqué formel a été émis cependant par les deux susdits Ministères

dans celui des Azéris, on constate un optimisme et un enthousiasme sans précédent, du jamais-vu, en la matière

alors, voilà, 
moi, je n’ai aucun problème avec ces données

je trouve cela normal, 
et je ne crois pas qu’il y a lieu de s’inquiéter outre mesure

par contre, si la même chose exactement avait eu lieu sous le régime précédent, en Arménie, le « peuple » serait convaincu dur comme fer que ça y est!, Serge Sarkissian a littéralement vendu l’Artsakh 

ils seraient persuadés qu’il a littéralement vendu les terres, 
conclu carrément une transaction immobilière privée; 
qu’Aliyev lui a donné une tonne de fric, 
via Nalbandian – qui aura sa commission, bien sûr! -, 
et en contrepartie, hop, l’Artsakh sera livré, clés en main, à l’Azerbaïdjan

mais aujourd’hui, rien… 
aucune plainte ni complainte… 

aucune théorie du complot

et c’est à cause de cette différence de mentalités, que nous en sommes où nous sommes, et les risques de guerre sont plus élevés que jamais (car lorsque l’Azermachin va se rendre compte que son optimisme est mal fondé, ils vont attaquer… et cette fois-ci la Russie ne se dépêchera pas trop, pour arrêter de nouveau l’embrasement…)

au fait, notons aussi que, contrairement aux discours dégoulinant de populisme crasse de Pashinian sur ce point – aussi -, l’Artsakh n’était nullement présente à la rencontre susmentionnée

HC

***********

Page 0001/ 2018

en Arménie, il y aurait un “ras le bol justifié vis-à-vis des Russes”

hmmm

pourquoi donc, s’il-vous-plaît… ?

énumération sommaire, minimale :

.   en 1915-1920, l’Ouest a abandonné l’Arménie à son sort, 
en misant même, vers la fin, sur le fait que la Turquie achèverait sa besogne

.   la République d’Arménie qui existe aujourd’hui n’aurait été un vaste territoire totalement sauvage et en friche, inhabitable, 
s’il n’y avait pas eu l’URSS

.   hier comme aujourd’hui, sans la Russie, le panturquisme complèterait ses objectifs, avec son ultime jonction territoriale

.   l’infrastructure élémentaire, vitale du pays, a été construite à l’époque soviétique, avec l’argent provenant de Moscou: routes, réseau électrique (desservant mêmes les villages les plus reculés), système d’égouts et d’aqueduc, réservoir d’eau national, centrale nucléaire (sans laquelle, n’en déplaise aux écolos, le pays serait littéralement dans le noir; que les nouvelles autorités la remplacent donc par de l’énergie propre, chiche!), etc. etc.

(c’est le parrain politique de Pashinyan qui a dilapidé tout le reste, des actifs publics immenses, notamment par ses privatisations sauvages et insensées, pour le moins dire)

aujourd’hui encore, ils pourraient se servir d’un vaste système de chemin de fer, complètement désaffectés, construit avec l’argent de Moscou à l’époque de l’URSS

. le gaz que la Russie fournit à l’Arménie est à un prix considérablement réduit, par rapport au tarif appliqué aux autres pays

.  l’armée russe défends les frontières et l’espace aérien de l’Arménie, en vertu de traités bilatéraux officiels, en bonne et due forme;

.  les Azéris ont au moins 2 satellites, sans parler enclore de ceux mis à leur disposition par Turquie, merci l’OTAN;   l’Arménie n’a aucun satellite, même pas un trou dans l’espace, à la place…  dites-moi, au 21ième siècle, comment peut-on faire la guerre, sans satellites… ? on aura donc compris qui nous assiste, à cet égard aussi;

.  la Russie livre continuellement un arsenal militaire à la fine pointe de la technologie concernée, à l’Arménie… comment celle-ci arrive-telle à payer tout cela, avec un trésor public vide – et même si on y versait tous les avoirs des oligarques – ?

.  en fait, grâce à la Russie, l’Arménie, dans son état famélique actuel à tous égards, est une puissance nucléaire… du moins, « par procuration », sinon carrément par l’installation clandstine de missiles de cette nature sur son territoire même…

etc. etc.

et certains Arméniens en auraient « ras le bol »  ?!!

HC

***********

Ce qui est incroyable, en ce moment en Arménie, c’est le degré de mesquinerie, au niveau suprême de ce qui est censé être l’ «État».

La requête pour remise en liberté provisoire du Deuxième Président n’a pas été rejetée, hier, peu avant le Nouvel An.

L’audition n’a pas eu lieu, elle a été ajournée, à la demande du procureur général,  et ce, pour un motif bidon et ridicule – et juridiquement inadmissible -.

Une audition de cette nature, en particulier, ne peut pas être reportée,
au motif que le représentant du gouvernement ne veut pas travailler après les heures ordinaires de travail.

L’objectif est donc de s’assurer qu’un ancien président du pays passe le Nouvel An en prison –  alors que les deux autres, surtout le premier, se la coulent douce, entretemps… – .

L’usurpateur du nouveau régime, avec ses sbires et leurs fanas vont donc bouffer et boire – surtout boire, comme des trous, comme c’est la coutume, dans ces contrées barbares -,  lors de leur foutu Réveillon, avec ce plaisir supplémentaire et accru de trinquer à la pensée qu’au même moment, Kotcharian est dans sa geôle.

C’est d’une malice, d’une méchanceté, dont seule sont capables certains indigènes du Caucase, d’origine arménienne.

Je ne leur souhaiterai donc pas d’étouffer sur leur bouchée de khorovads et d’avaler leur vodka de travers.

Car en Cilicie et ensuite dans la Diaspora (originelle), les Arméniens sont au moins restés civilisés.

HC

***********

La principale inquiétude suscitée par l’augmentation du prix du gaz par la Russie n’est pas de nature économique.

Il s’agit là d’un autre avertissement de la Russie, qui vient s’ajouter à plusieurs autres signes dans le même sens, depuis des mois.

Toute bravade, en cette matière, étant un mélange de stupidité, d’inconscience, de nationalisme obtus et d’excitation suicidaire, dont seuls sont capables certains Arméniens – vaste preuve historiques à l’appui – .

HC

***********